Latest Entries »

Je raconte à ma fille comment les flics veulent nous empêcher d’aller sur le boulevard Gambetta en coupant la manif au bas de la rue Charles Germain. Comme je suis devant et que les bourricots barrent seulement la chaussée, je passe avec quelques autres sur le trottoir. Un flic me ceinture. Je lui dis que je marche sur une voie publique (Bon d’accord: je porte un drapeau du PC!) et j’avance. Il me ceinture à nouveau. Je le préviens alors que je porte une prothèse cardiaque et qu’il aurait des ennuis s’il m’arrivait quelque chose. Il ne me lâche qu’après que j’ai forcé (légèrement) sa prise. Et me voilà enfin où je désirais aller.

En 40 ans de militantisme, Alain Galland n’avait jamais vu une manif à Villefranche empêchée par les flics. C’était à mettre en parallèle avec leur agression lors de celle de Lyon dont les copains sont revenus gazés.

Anne me dit de faire gaffe et d’éviter de jouer aux zigotos dans la rue. Le petit Macron met en place une dictature soft qu’annonçait sa fabrication. Je partage son avis quant à la santé mentale de ce président qui nous fait toucher le fond de la crédibilité de la fonction.

Fête de la Vertu an 225

Publicités

Le coma des mortels: Maxime Chattam

C’est trop facile! N’importe qui l’écrirait.

Qui perd gagne (titre provisoire)

Moi, par contre, je me démène pour bâtir cette intrigue emberlificotée à laquelle je songe depuis un moment.

J’ai démarré par cette scène de sexe que je me proposais comme par défi et continué sur les chapeaux de roues. Puis j’arrive à ce moment où je rédige des fiches,où je me documente,où je concocte dans la mesure du plausible.

Mon créneau serait celui d’autres que je ne citerai pas, combien je me faciliterais la tâche.

60 pages d’écrites alors qu’il me faudrait tenter de vendre les derniers mais la pétoche d’être empêché m’oblige à avancer. J’ai demandé à Wilfried s’il s’en sentait d’écrire à ma suite et il a refusé. L’idéal serait qu’une femme rédige cette partie où une narratrice raconterait l’enquête.

Je pense à quelqu’un qui m’a lu, pourrait pénétrer dans mon univers et mon style. Il me faudra oser lui demander.

Dans ce bouquin-ci, il y en aura pour rassurer ceux qui m’ont reproché qu’il n’y en eût point dans La Purée…

nonidi 29 fructidor jour du marron on arrive à la fin de l’été et aux sans-culottides

Astreint à entretenir la pompe quand la tuyauterie est mitée, je me force à pédaler une heure par jour. Le plus souvent en regardant des séries sur l’ordinateur. Aujourd’hui, la connexion ne fonctionnait pas alors j’ai exhumé ce chef d’œuvre, La règle du jeu de Jean Renoir. Peinture cruelle d’une caste pas disparue et de la soumission des “petites gens” toujours d’actualité.

Ce serait à montrer aux “universités” des macronistes si ça pouvait déciller leurs yeux et qu’ils voient la lucidité de certains qui prédisent que tout cela finira par leur péter à la gueule.

Le tribunal des âmes: Donato Carrisi

Fortiche pour les intrigues pas très réalistes cependant. J’aime lire et relire.

quintidi 15 fructidor jour de la truite

Elles ont joué le rugby dont je rêve.

http://video.rugbyrama.fr/rugby/feminines/2016-2017/video-coupe-du-monde-feminines-le-resume-de-la-finale-nouvelle-zelande-angleterre-41-32_vid999053/video.shtml

Les filles apportent beaucoup à ce jeu, me semble-t-il.

Et quelle émotion quand elles ont chanté sur le podium et chorégraphié le haka final.

 

http://www.francetvinfo.fr/sports/rugby/coupe-du-monde-de-rugby-feminin/direct-coupe-du-monde-feminine-de-rugby-regardez-les-finales-avec-francetv-sport_2343933.html

J’avance petit à petit dans mon dernier dont je commence à entrevoir les contours. Sensible aux critiques qui m’en reprochait le manque, j’épicerai celui-ci de sexe. D’ailleurs, ça commence par du bien hard.

Remettre en route la machine aux souvenirs!!

décadi 10 fructidor jour de l’échelle

Mauvais frère: Maud Tabachnik

Relecture d’un vieux bouquin de l’auteure qui sera la marraine du Salon du livre d’Arnas. Elle vient d’en sortir un sur Tchikatilo. J’avais écouté son interview à propos de son ouvrage.

J’aimerais bien échanger avec elle sur le bonhomme et l’incurie des flics russes.

 

Mon épaule va un peu mieux. Un peu. Je ne peux, par exemple, pas lever mon bras ce qui n’empêche pas d’écrire. Donc, je vais me recoller à l’établi et recommencer à pédaler dès que je trouverai la série de longue haleine qui me fera monter sur la selle!

tridi 3 fructidor jour du lycoperdon

flashs codes boutique

Dix petits nègres: Agatha Christie

Une relecture salutaire bien des années après.

duodi 2 fructidor jour du millet

Je vais reprendre mon travail d”écriture et de rééducation après un intermède d’une semaine à cause d’une épaule bloquée qui m’aura causé bien de la douleur.

Les attentats de Madrid montrent qu’eux ne font jamais relâche. Reviens Barsac!

Surtensions: Olivier Norek

par un flic du 93. Pas trop écrit

de la police

On vient de me prêter le dernier Minier, un pavé. Mais la police me semble bien grosse. Je sais d’expérience combien l’augmenter augmente le nombre de pages. Les 420 de mon dernier semblent beaucoup plus denses (Garamond 12n simple interligne). Je ne volerais pas celui qui l’achèterait au prix indiqué.

Je crois que je vais simplement me fournir avec la version des deux livres liés. J’en présenterai au salon d’Arnas où je suis annoncé.

octidi 18 thermidor jour  de l’amande

Elle se tint encore à Ladry cette commémoration de l’attaque de la caserne de la Moncada. Mon fils Fabien,venu me voir au Val Rosay, y passa –semble-t-il- un bon moment avec Mireille.

Retrouvailles avec quelques amis. Aujourd’hui, un article dans l’Obs sur le Che qui semble ne pas véhiculer plus de saloperies que d’habitude.

Je me fixe d’alimenter ces pages plus abondamment, après mon heure de pédalage. Je me paye Twin Peaks, non pas en les escaladant à vélo. Je m’interroge encore pourquoi c’est devenu culte. Par contre, je farfouille sur le net à propos de la série. Je vois comment on vieilli les acteurs, comment l’intrigue a évolué souvent au dernier moment, comment les idées sont survenues chez Lynch…Pas sans similitude avec mon propre travail. Le bouquin que je commence part sur une scène de cul hard (par opposition avec celles qu’écrit l’ami Jacques Bruyas) mais je m’embourbe sur la faisabilité. Je vais reprendre donc des feuilles de listings pour noter en colonnes reliées par des flèches les éléments de la construction.

décadi 10 thermidor jour de l’arrosoir qui ne chôme pas

Je m’astreins chaque jour à pédaler environ une heure. Il serait peut-être moins ennuyeux de le pratiquer dehors encore que- ainsi que l’ai dit à une amie- je verrais peu le paysage évoluer au vu de mes capacités. Alors, je m’entretiens la pompe de la tuyauterie mitée sur un vélo d’appartement qui ne me pousse pas dans mes ultimes retranchements. Pour patienter, je me colle devant une série télé. Pendant longtemps ce fut Oz passée par l’ami Jean-Jacques Vernier, désormais, je m’inflige Twin Peaks le retour, complètement incompréhensible pour moi. L’onirisme et le fantastique croit se conforter avec l’ennui qu’il suscite. Aujourd’hui, on voit un mec balayer une salle de bar durant au moins trois minutes. Moi qui ai l’habitude d’aller dans le gras tout de suite quand j’écris, je m’étonne qu’on tire ainsi…à la ligne!

Quand sort la recluse: Fred Vargas

J’en suis au début et déjà ça me gonfle.

sextidi 26 messidor jour de la sauge mais aussi  14 juilllet: je fonce au défilé

La gaga des traboules: Philippe Bouin

Je dirais que ça se veut truculent mais ne m’apparaît que comme besogneux. N’est pas Exbrayat, Dard ou Babanini qui veut.

Obligé de lui accoler le dicton: “Tout le monde y peuvent pas être de Lyon, il en faut ben qui soillent d’ailleurs”

Donc, je n’en rependrai pas à la médiathèque.

Je suis allé à la signature du dernier Bonnier, l’ai acheté puis feuilleté. Un opus bien maigrelet…Surtout si on le compare à mon dernier ISBN 970-0-244-61589-5, avec ses plus de 400 pages serrées. D’après l’éditeur, le gens n’aiment pas trop se coltiner de gros pavés. Je vais peut-être garder “La mise en veille” en solo.

J’ai commencé un autre bouquin par une scène de cul very hard en regard de celle glanée dans le dernier Bonnier qu’aurait pu écrire…(mais je ne dirai pas de noms!) Scène que d’ailleurs il me faudra soumettre à…(je ne dirai pas de noms encore!) que la chose émoustille.

primidi 21 messidor jour de la menthe du mojito que je confectionnerai pour le 14 juillet

19756782_10212230102855253_2762582632201990098_n